Thierry Grootaers

Works
Sans titre #1 (2019) | 160 x 240 cm | acrylic on canvas
Sans titre #1
Ford Capri jaune (2020) | 100 x 120 cm | acrylic on canvas
Ford Capri jaune
Dans la cuisine (2020) | 120 x 100 cm | acrylic on canvas
Dans la cuisine
VW (2020) | 100 x 120 cm | acrylic on canvas
VW
Salon #1 (2020) | 120 x 120 cm | acrylic on canvas
Salon #1
Mésange sans titre (2021) | 29 x 21 cm | gouache on paper
Mésange sans titre
Avion jaune (2021) | 29 x 29 cm | gouache on paper
Avion jaune
H. dans son jardin #1 (2020) | 145 x 184 cm | acrylic on canvas
H. dans son jardin #1
Gallery exhibitions
Let's sing another song
-
Text

Le potentiel à produire un discours réflexif par la peinture est exploité, dans une approche concrète des procédés manuels, sans recours à des systèmes existants. Cette immédiateté n'est pas sans rappeler le côté « do it yourself ! » de la culture punk. Intervenir, remuer l'équilibre du paysage ; tout changement demande un rythme nouveau pour une modification profonde des états. Pas de nostalgie postmoderniste, mais un travail de collage et de transformation à partir d'éléments spatiaux temporels de provenances hétéroclites. Dans son laboratoire, le peintre bricole, depuis un chaos apparent d'images, un espace de sens, expérimente des mises en rapport, des rencontres.

La physicalité de la peinture ne cherche pas à recharger les images du réel perdu, leur caractère préfabriqué se voit gonflé des possibles de la peinture. Le geste au dessin, avec l'intuition comme déclencheur du processus opératoire, digère les figures, transfert les signes en motifs. Ils ne représentent plus, ils incarnent les personnages d'une nouvelle réalité. L'exercice ne tend pas vers le descriptif ou le narratif, il concentre une puissance d'action. L'indépendance acquise par les protagonistes de la composition n'est pas reprise, les motifs existent avec parfois même un don d'ubiquité à travers les toiles, voyageant d'une scène et d'une réalité à l'autre.

Le projet de l'entreprise picturale s'expanse encore lorsque certains dessins se muent en sculptures. L'idée du portrait se profile, référence aux tableaux et images intimes dans nos intérieurs, le motif devient acteur mémorable de l'univers du peintre. Les frontières établies sont sondées, l'espace pictural gagne l'espace réel et le contamine.

Anna Ozanna

Groot Park 2
3360 Lovenjoel
Heures de visite
Ven-Sam-Dim 14h-18h